Catégorie : Date début : Date fin :
Pour la recherche, sélectionner un critère
Quarts de finale : ça passe pour les U19, ça coince pour les U23.
Catégorie : Compétitons internationales
Date : 13/08/2015

Le premier quart de finale oppose nos petites Françaises aux Australiennes. Difficile de rentrer dans le match, c’est le premier créneau de la journée, et l’équipe de France U19F n’a pas de repère sur cet horaire. Elles ont juste le temps de se mettre en place pour démarrer le match. Les Australiennes ont-elles eu le temps d’analyser leur défaite en round robin et vont tenter de verrouiller les percées de la France. Sur un coup franc à la 5ème minute, les Australiennes remontent le terrain et vont jusqu’au but… refusé, ouf. Le temps mort Français est là pour remettre l’équipe en ordre de marche. S’en suit une grosse phase de jeu qui part d’une ouverture milieu de terrain, le palet passe à gauche de l’attaque, travail de la ligne d’avant et but à la 9ème minute. 1/0 pour la France. Les bleues tentent de s’appliquer, et réussissent à inscrire un 2ème but à 1 minute de la pause. En début de seconde période, sur une occasion de but française, une joueuse sort en prison. Les Australiennes remontent le terrain et n’attendront pas le retour des Françaises à 6 dans l’eau pour réduire la marque : 2/1. Les bleuettes vont dans le camp australien, mais font des fautes et se font sanctionner. On tremble à chaque prison. Nouveau but refusé pour la France, et nouvelle prison. A 4 dans l’eau, nos joueuses font le jeu ! Elles assaillent le camp australien et au retour d’une joueuse, inscrivent le 3ème but. Au tour des Australiennes de commettre des fautes, et à la 19ème, la France prend le large 4 à 1 : on respire. Les Françaises continuent à s’engager, et sont à la limite pour les fautes ; peu importe, elles inscrivent un dernier but à 2 minutes de la fin. Cette victoire 5 à 1 confirme le rang des Françaises dans les 4 meilleures nations.

Ce sont des jeunes déterminés qui rentrent dans la piscine de Castellon. Le cri de guerre sera poussé face aux adversaires, montrant ainsi tout l’engagement de ce groupe masculin de moins de 19 ans pour ces phases finales. Pari pour les entraîneurs : faire reposer deux joueurs majeurs afin de les préserver pour les 2 prochains matches. Sur le début de rencontre, les bleus ont la possession du palet, et ne laissent pas les Hollandais le récupérer. Ils inscrivent le premier but au bout de 2 minutes. Schéma de jeu identique, ils poussent jusqu’à la 8ème minute pour inscrire un 2ème but. Temps mort hollandais : les joueurs des Pays Bas sont bien remontés par les mots de leur entraineur, et poussent la défense française à reculer. Les Français laissent passe l’orage avant de remettre du bleu dans le but adverse : 3 à 0 à la 10ème minute. Sur un contre français 3 minutes plus tard, nouveau but, et le score à la mi-temps est de 4 à 0. En début de deuxième mi-temps, un bleu écope de 2 minutes de prison pour un jeu dangereux, mais à 5 contre 6, les Français arrivent à prendre le dessus et marquent dans les 2 premières minutes. Ils récidivent 2 minutes plus tard, portant le score à 6/0. En milieu de seconde période, sur une phase de confusion dans la zone des remplaçants français, les Hollandais vont au but … refusé pour faute de crosse. Le reste de la partie est assez équilibré, peut être un peu de fatigue ou de relâchement côté bleu, qui commettent plus de fautes et sont sanctionnés de multiples prisons, plutôt bien gérées par le groupe qui a pris l’habitude de jouer en infériorité numérique. Fin de match, les moins de 19 ans masculins rejoignent les filles dans le TOP 4, montrant ainsi tout le travail réalisé par les clubs pour former des joueuses et joueurs depuis les catégories benjamins et minimes.

 

La Marseillaise retentit dans les gradins. Tous les Français sont venus encourager les U23 pour ce quart de finale difficile qui les attend, face à la Nouvelle Zélande. Le début de match est très engagé des deux côtés, avec un léger avantage pour les Néo Zélandais. Sur coup franc, les bleus arrivent à bloquer les tactiques des Kiwis. A la 5ème minute, la Nouvelle Zélande trouve cependant l’ouverture et inscrit le premier but. Il faut que les Français s’appliquent sur leurs coups francs, pour eux aussi inquiéter leurs adversaires.  Nos joueurs tentent de porter le jeu, mais la défense néo-zélandaise récupère les palets et construit son jeu. 2/0 puis 3/0 à la 13ème minute. On veut encore y croire, tout le monde pousse, public compris. C’est d’ailleurs des gradins que se lève une clameur quand, devant la caméra, un joueur néo-zélandais commet une obstruction à 50 secondes de la fin de la première période. Les arbitres se réunissent et mettent le joueur en prison pour jeu dangereux. Les Français commencent donc à 6 contre 5 en début de seconde mi-temps. Ils ne profiteront malheureusement pas de cette supériorité pour inscrire un but. Ils arrivent cependant à bien remonter sur les ailes, mais en milieu de terrain, la Nouvelle Zélande balade la France de droite à gauche, se rapprochant des buts bleus. Quelques offensives françaises sont proches du but, mais les défenses des deux équipes sont solides, et le score ne bouge plus, jusqu’à la 26ème minute. Après une attaque française sur coup franc, les Néo-Zélandais repoussent le palet, remontent le terrain, construisent, et marquent le 4ème but. Une réaction d’orgueil des Français leur permet d’inscrire un but à 2 minutes de la fin du match, mais ça va être compliqué… trop compliqué. Le but inscrit par l’avant centre des bleus à la dernière seconde laisse un goût amer. Cette défaite 4 buts à 2 sonne l’arrêt du parcours des U23M dans cette compétition. 5ème du round robin, ils ne peuvent maintenant plus qu’espérer une 5ème place dans ces mondiaux. Dur de se remotiver, mais il y a l’Espagne à jouer à 18h55.

Dernier match de la journée pour les U23M, pour le classement 5 à 8. Les Français l'emportent 4 à 1, et font le nécessaire pour tenter de décrocher une 5ème place.
Pour un résumé en images de ces quarts de finale, mieux vaut mettre la tête sous l'eau.

Auteur : Rémy GILLET
Fin des round-robin à Castellon
Catégorie : Compétitons internationales
Date : 12/08/2015

Gros match pour cette dernière rencontre du round robin des U23 : France / Colombie. Dans les têtes, tout le monde a encore la petite finale de Eger 2013 qui a vu la victoire de la Colombie. Coup e sifflet de départ, et l’impact voulu par les Français est là. Au bout de 1 minute 30, les bleus inscrivent un but, malheureusement refusé pour une faute de crosse précédente, règle de l’avantage. Les Français ne sont pas mal dans le jeu, mais commettent quelques fautes d’inattention, ne regardant pas suffisamment les décisions finales du trio arbitral. Ce sont finalement les Colombiens qui ouvrent le score à la 6ème minute, après un coup franc en milieu de terrain. Sur l’engagement suivant, gros temps fort dans le coin droit de la défense française. Les Colombiens concrétisent par un 2ème but. Pour faire le jeu les Français doivent garder plus le palet . Avec l’énergie et l’envie, les Bleus inscrivent un but à la 10ème minute : 1/2. La France commet des fautes, sont avertis, et prennent quelques prisons. En deuxième mi-temps, à la 18ème minute, après un long travail dans le coin et l’application de la tactique du L, un tir de pénalité est sifflé pour la France : il est converti, égalisation 2/2. La réaction colombienne ne se fait pas attendre, sur l’engagement suivant, ils poussent les Français dans leur but, et reprennent l’avantage : 2/3. Dans les gradins, les supporters s’affrontent également à l’agitation de drapeaux. A la 23 èle inute, le palet passe devant les buts français : ça chauffe, mais ça tient. Les Colombiens font une faute et prennent une prison : les bleus sortent de leur camp. Nouvelle faute et nouvelle prison, les Français jouent à 6 contre 4, et égalisent à 4 minutes de la fin. Mais à 40 secondes du buzzer, c’est le coup de bambou : la Colombie inscrit le dernier but et remporte le match 4 à 3.

 

Les U19M rencontrent les Pays Bas. L’entame de match est sérieuse et les Français ouvrent le score à la 6ème minute. Suit alors une série de coups francs à dans le camp des bleus. Un faux départ, une prison, et un coup franc en face aux but : tout le monde est sous l’eau, silence sur le terrain… et les joueurs refont surface sur le mur gauche : la défense a tenu. Nouvel enchaînement de coups francs en faveur des Hollandais. Les Français contrent par la droite, travaillent en groupe et marquent à 50 seconde de la fin de la première mi-temps : 2/0. En seconde période, les bleuets envoient le jeu dans le camp hollandais. Coup franc à droite du but, et le travail des avants qui permet de prendre le large au score : 3/0 à la 17ème minute. Mais les Pays Bas ne sont pas abattus, ils continuent à pousser dans le camp français, comme en première mi temps. Et cette fois ci, ça paye : 3/1. Après une phase de jeu un peu brouillonne des Français en milieu de terrain, le palet sort du paquet et c’est un nouveau but à 2 minutes de la fin du match. Victoire 4 à 1.

 

France / Nouvelle Zélande : 3ème confrontation, cette fois-ci pour les filles de moins de 19 ans. On sait déjà que les Néo Zélandaises vont ouvrir le jeu : la chasse est ouverte donc pour les avants françaises, l’objectif est de ne pas subir les ouvertures de jeu. Cela fonctionne plutôt bien, même si les Kiwis ouvrent la marque à 2 minutes 30. Mais à partir de la 6ème minute de jeu, c’est l’attaque française qui a la possession du palet : elles assiègent le camp néo-zélandais  pendant 4 minutes, poussant la défense adverse à la faute à plusieurs reprises. Il ne leur manque d’un petit coup de pousse supplémentaire de la ligne arrière pour concrétiser. La Nouvelle Zélande reste cependant une nation très tactique, et sur un coup franc en milieu de terrain, elles baladent la défense française : 0/2 à la 10ème minute de jeu. En fin de première période, les bleues subissent une grosse phase d’attaque, sont au bord de la rupture, mais le score reste inchangé jusqu’à la mi-temps. En début de seconde période, une joueuses de Nouvelle Zélande est en prison. Les Française n’en profitent pas, et la minute suivante, c’est une bleue qui va sur la chaise pour 1 minute : sanction immédiate, but des Néo-Zélandaises. Les bleues poussent fort et prolongent leurs apnées. La défense néo-zélandaise, poussée par les encouragements de son public, verrouillent le but. Dans Nouvelle-Zélande, il y a un Z : c’est ce dessin que l’on peut observer de la surface sur l’attaque menée depuis le milieu de terrain par les Kiwis. La palet va de droite à gauche et de gauche à droite, toujours en progressant. Les Françaises commencent à fatiguer de palmer après le palet, et encaissent le 4ème but à la 23ème minute. Elles puisent à nouveau dans leurs ressources pour mettre une nouvelle salve d’attaque à leurs adversaires… en vain. Sur le coup franc suivant les Blacks remontent sans difficulté le terrain : 5 à 0, score final, pour la nouvelle Zélande, qui fini 2ème du round robin. Les Françaises ont une belle 3ème place, de quoi nourrir des espoirs pour les quarts de finale.

Pour le dernier match des Français dans ce round robin, les U19M rencontrent les Etats Unis. En inscrivant 4 buts en première mi temps, puis 6 en seconde, dont 4 dans les 3 dernières minutes, les Français s’assurent la 2ème place du round robin. Pour les quarts de finales, il faudra encore corriger les fautes grossières réalisées sur ce match, et résoudre les derniers problèmes de placement. Dans l’ensemble, c’est un effectif appliqué qui aborde les phases finales de ces mondiaux.

Le poids des mots, le choc des vidéos, c'est la tête sous l'eau n°8.

Auteur : Rémy GILLET
» Partager cette page :